Jour Dix-Sept




Ce sera l'hiver
L'absence comme une règle
L’absence
Ce sera un long hiver
Un tête à tête avec le cruel calcul du temps
Cruel aussi

Je savais
Mais le fil des jours se noue
Toujours à créer

Jamais connu
Ma faute immobile
Le lent bourdonnement de ma surdité naissante
L’absence comme une règle
L’absence devenue couche

Ou m'endormir à rebours
Devenue Matière

Invisible autour de moi
Sans moi
Glissant dans l’urne où sont déjà mes cendres